Angleterre: Chelsea reprend la main, United rate ses retrouvailles

La joie de Jorginho après avoir inscrit le 2e but de Chelsea face à Leicester City à Stamford Bridge, le 18 mai 2021
/ © 2021 AFP

Chelsea a fait un grand pas vers la qualification en Ligue des Champions, mardi, en battant Leicester (2-1), alors que Manchester United a raté ses retrouvailles avec son public en étant tenu en échec (1-1) par Fulham, promis à la relégation.

Dans le sommet de la 37e journée, marquée par le retour du public dans les stades, les Blues n’avaient pas le droit à l’erreur dans ce qui était aussi une revanche de la finale de la Coupe d’Angleterre perdue (1-0), samedi.

Avec ces 3 points, ils grimpent sur le podium à la place de leur victime du soir, avec 67 unités contre 66 et ont leur destin en main: en cas de victoire contre Aston Villa dimanche, ils seront en C1 l’an prochain.

La situation est plus précaire pour les Foxes, sous la menace de Liverpool (5e) qui les dépasserait à la différence de but en cas de victoire à Burnley, mercredi.

Les trois équipes se tiendraient alors en un point avant la dernière journée, mais avec les Foxes à la plus mauvaise place (5e).

Après deux défaites de rang pour la première fois depuis l’arrivée de Thomas Tuchel, Chelsea a bien réagi avec une prestation très convaincante pendant 75 minutes.

Lors de la première période, ils ont complètement étouffé Leicester et il a fallu que la VAR, par deux fois, annule des buts de Timo Werner, pour que la pause soit atteinte sur le score de 0-0.

Inquiétude pour Kanté

L’avant-centre allemand étant toujours aussi malchanceux, c’est son coéquipier de la défense, Antonio Rüdiger qui s’est chargé d’ouvrir le score de façon peu orthodoxe sur un corner (1-0, 47e).

C’est ensuite Jorginho qui a doublé la mise sur penalty (2-0, 66e), sa septième réalisation de la saison en championnat, ce qui fait de lui le meilleur buteur des Blues en Premier League cette saison.

Mais la soirée n’a pas été parfaite pour Tuchel qui n’a pas du tout apprécié le relâchement défensif qui a permis à Kelechi Iheanacho de réduire l’écart (2-1, 76e), et qui a perdu N’Golo Kanté dès la demi-heure de jeu.

Le champion du monde français est sorti sans boiter ni souffrir beaucoup, apparemment, mais à onze jours de la finale de la Ligue des Champions contre Manchester City, c’est une source d’inquiétude supplémentaire.

Autre conséquence de ce match, Manchester United est assuré de finir dauphin de City, avec quatre points d’avance sur les Blues.

Les Red Devils avaient l’occasion de le faire par leurs propres mérites en recevant Fulham déjà promis à la relégation.

Tout avait bien démarré avec un superbe but d’Edinson Cavani, lancé par son gardien David de Gea, qui a lobé de près de 40 mètres son ancien partenaire au Paris SG, Alphonse Areola, trop avancé (1-0, 15e).

City renversé

Mais au fil de la seconde période, les Mancuniens, qui ont certainement dans un coin de leur tête la finale de Ligue Europa contre Villarreal le 26 mai, ont semblé sortir du match et Fulham, en a profité pour égaliser par Joe Bryan (1-1, 76e).

Les retrouvailles avec les supporters, qui avaient violemment manifesté ces dernières semaines contre les propriétaires, la famille Glazer, pour avoir entraîné le club dans le projet de Super Ligue européenne dissidente, ont donc été un peu gâchées.

Des écharpes et des pancartes vert et jaunecouleurs originelles du clubréclamant le départ des Glazer, étaient nombreuses dans les travées, mais au moins le match est resté le centre d’attention de la soirée.

Dans les autres matches de mardi, le champion Manchester City, à 10 dès la 10e minute mais qui menait 2-0 au tout début de la seconde période, s’est fait renverser par Brighton (3-2).

Ilkay Gündogan avait ouvert la marque dès la 2e minute et Phil Foden avait doublé la mise à la 2e minute de la seconde période.

Mais Leandro Trossard, après un petit numéro dans la surface adverse (2-1, 50e) et les deux défenseurs centraux, Adam Webster de la tête (2-2, 72e) et Dan Burn, en s’y reprenant à deux fois, (3-2 76e) ont offert aux Seagulls une victoire de prestige après une saison morose (15e).

Toujours mardi soir, Leeds est allé gagner à Southampton 2-0.