Angleterre: Chelsea en deux temps, Leicester prépare bien Rennes

La joie du milieu de terrain allemand de Chelsea Kai Havertz (g), félicité après son doublé sur le terrain de Burnley, lors de la 28e journée de Premier League, le 5 mars 2022
/ © 2022 AFP

Sans doute secoué à la pause par Thomas Tuchel, Chelsea s’est réveillé pour battre facilement le relégable Burnley (4-0), samedi lors de la 28e journée de la Premier League, alors que Leicester a bien préparé la réception de Rennes, en C4, jeudi, en battant Leeds (1-0).

. Chelsea à réaction

A la peine en première période (0-0), les Blues ont réussi un début de second acte canon pour disposer facilement de Burnley.

Avec 53 points, les Londoniens consolident leur 3e place avec 6 points d’avance sur Manchester United qui se déplace dimanche chez le leader, City, pour le derby.

Burnley reste 18e et premier relégable, avec 2 points de retard sur Leeds, 16e mais qui a un match en plus.

Méconnaissable lors des 45 première minutes, Chelsea aurait même pu être mené après une sortie au poing ratée d’Edouard Mendy, mais Dwight McNeil, pourtant à une dizaine de mètres du but, a raté le cadre (30e).

C’est son piston droit Reece James, titulaire pour la première fois en 2022 après une blessure, qui a réveillé son équipe avec un numéro de soliste achevé par un tir en force victorieux (1-0, 47e).

Kai Havertz, préféré en pointe à Romelu Lukaku encore relégué sur le banc, a ensuite inscrit un doublé en trois minutes (2-0, 52e et 3-0, 55e), avant que Christian Pulisic n’enfonce le clou (4-0, 69e).

. Leicester engrange avant Rennes

Avec une courte mais précieuse victoire devant Leeds, qui jouait pour la première fois sous les ordres de l’Américain Jesse Marsch, successeur de Marcelo Bielsa sur le banc, Leicester a assuré l’essentiel avant son huitième de finale aller de Ligue Europa Conférence, jeudi prochain, contre Rennes.

Le match, très vivant, aura cependant été très instructif pour les Rennais, à la fois sur les limites défensives des Foxes mais aussi sur leur réalisme offensif.

Sans un très bon Kasper Schmeichel qui a multiplié les interventions décisives devant Daniel James dès la première minute, Jack Harrisson (8e), Rodrigo (58e) et Raphinha (59e) le match aurait pu basculer en faveur des Peacocks.

Mais un magnifique une-deux dans la surface entre Harvey Barnes et Kelechi Iheanacho a permis au premier de tromper Illan Meslier du plat du pied (1-0, 67e) et d’offrir aux siens un deuxième succès cette semaine après la victoire en match en retard à Burnley (2-0), mardi.

. Eriksen réveille Brentford

Titulaire dans un match pour la première fois depuis son arrêt cardiaque à l’Euro en juin dernier, Christian Eriksen et un triplé d’Ivan Toney ont aidé Brentford à remporter un succès capital dans la lutte pour le maintien chez le dernier, Norwich (3-1).

Les Bees qui restaient sur huit matches de championnat sans victoire, ont ouvert le score sur un corner tiré par le Danois, dévié par Kristoffer Ajer vers Ivan Toney qui a ouvert le score (1-0, 32e).

Toney a ensuite transformé deux penalties (2-0, 52e, 3-0, 58e), avant que Teemu Pukki ne réduise le score en toute fin de match (3-1, 89e), sans que cela n’empêche Brentford de prendre 6 points d’avance la zone rouge.