Angleterre: Arsenal tombe d’entrée chez le promu Brentford

Christian Norgaard (#6) marque le but du break pour Brentford contre Arsenal lords du derby de Londres disputé chez le promu, le 13 août 2021
/ © 2021 AFP

Arsenal, privé de Coupe d’Europe pour la première fois depuis un quart de siècle, a raté ses débuts dans le championnat d’Angleterre 2021-2022 en s’inclinant sur le terrain du promu Brentford (2-0), vendredi à Londres.

Sans Alexandre Lacazette ni Pierre-Emerick Aubameyang, qui “ne se sentaient pas bien”, selon les faibles explications de leur entraîneur Mikel Arteta avant la rencontre, les Gunners ont été inférieurs à leurs adversaires dans tous les compartiments du jeu.

Malgré une préparation complète rendue possible par un nombre limité d’internationaux dans l’effectif, ils ont semblé très courts physiquement, et surtout mentalement, face à des “Bees” qui ont bénéficié de l’euphorie bruyante de leurs supporters, pour le premier match de l’histoire de leur club parmi l’élite.

Avec le jeune Folarin Balogun, 20 ans, à la pointe de l’attaque, les joueurs d’Arteta sont passés à côté du sujet en première période. Mis en difficulté tactiquement, ils n’ont pas réussi à se créer la moindre occasion et auraient même pu rejoindre les vestiaires avec un score plus sévère.

Malgré la présence de Ben White, recruté à l’intersaison pour 50 millions de livres (58 millions d’euros) pour équilibrer la défense centrale, ils ont souvent vu le duo d’attaque formé par Ivan Toney et le Français Bryan Mbeumo prendre le dessus. L’ancien Troyen a été dans presque tous les bons coups, avec notamment un tir sur le poteau à la 12e minute. C’est finalement l’Espagnol Sergi Canos qui a trouvé l’ouverture, d’une frappe puissante à l’entrée de la surface de réparation (22e, 1-0).

Les Gunners n’ont guère fait illusion au retour des vestiaires, en dehors d’une percée d’Emile Smith Rowe (50e). Ils ont rapidement reculé et concédé une série d’occasions, jusqu’au but de Christian Norgaard, suite à une touche longue, un rebond et une passivité défensive troublante (73e, 2-0)

La seule action vraiment construiteun centre de Tierney suivi d’un tir de Pépéest intervenue trop tard (87e) pour créer un semblant de suspense et se rassurer, avant deux rencontres compliquées face à Chelsea et Manchester City dans les quinze prochains jours.