Angleterre: Arsenal consolide sa quatrième place, le Covid frappe encore

La joie du milieu de terrain d’Arsenal, Emile Smith Rowe, après avoir marqué le 4e but sur le terrain de Leeds, lors de la 18e journée de Premier League, le 18 décembre 2021 au Stade d’Ellen Road
/ © 2021 AFP

En gagnant facilement (4-1) à Leeds, à la dérive, Arsenal a conforté sa quatrième place, lors du seul match de la 18e journée de Premier League au programme samedi, après que des cas de Covid ont entraîné le report d’Aston Villa-Burnley.

Le club de Birmingham avait annoncé la décision à moins de trois heures du coup d’envoi (16h00) en l’expliquant par de nouveaux tests positifs au coronavirus qui “ont confirmé une nouvelle réduction de notre effectif déjà affecté avant le déplacement à Norwich en milieu de semaine”.

Il s’agissait de la dixième rencontre décalée pour des raisons sanitaires sur les trois dernières journées, dont six pour la 18e qui devait de dérouler ce week-end.

Dans l’après-midi, il y a tout de même eu des nouvelles rassurantes sur ce front, en provenance de Tottenham, club qui avait été le plus touché et qui a déjà trois matches de retard, dont un en raison de fortes chutes de neige, le 28 novembre, à Burnley.

“Il y a de bonnes nouvelles parce que presque tous les joueurs sont de retour à l’entraînement et dans un ou deux jours, tout l’effectif devrait être négatif et le staff aussi”, a indiqué l’entraîneur Antonio Conte, à la veille du match contre Liverpool, qui est maintenu.

Quatre matches seulement

Tottenham a compté jusqu’à huit joueurs et cinq membres de son staff positifs, ce qui avait entraîné l’annulation de son match de Ligue Europa Conférence contre Rennes, prévu il y a neuf jours.

Les fans de foot anglais devront donc se contenter de quatre rencontres ce week-end, mais avec les quatre premiers au classement en lice.

Samedi, Arsenal a profité de son déplacement à Leeds pour consolider sa quatrième place et le ticket virtuel pour la Ligue des champions qu’elle confère (4-1).

Avec 32 points, les Gunners ont quatre longueurs d’avance sur West Ham qui a un match en moins, et cinq sur Manchester United, qui a deux rencontres à jouer en plus.

La défense poreuse des Peacocks, 16e au classement avec cinq unités d’avance sur la zone rouge, est actuellement une bénédiction pour leurs adversaires, puisqu’ils ont pris quatorze buts lors des trois dernières rencontres, dont la moitié à Manchester City (7-0) en milieu de semaine.

Leeds en grande difficulté

Accablée par sept absences sur blessures, donc celles de ses internationaux Kalvin Phillips et Patrick Bamford, l’équipe de Marcelo Bielsa paye aussi les choix radicaux de son coach qui ne transige jamais sur ses options risquées, adepte d’un football total.

Face aux Gunners qui ont de plus en plus de certitudesArsenal alignait pour la première fois depuis plus de cinq ans et demi le même onze de départ pour le 4e match de championnat consécutif

, 45 minutes ont suffi pour sombrer.

Le jeune Brésilien Gabriel Martinelli, déjà buteur contre West Ham (2-0), mercredi, a inscrit cette fois un doublé.

Il a profité d’un bon pressing d’Alexandre Lacazette, encore capitaine après le retrait du brassard à Pierre-Emmerick Aubameyang, écarté du groupe pour des raisons disciplinaires (1-0, 16e), avant de convertir avec sang-froid une belle ouverture de Granit Xhaka (2-0, 28e).

Bukayo Saka a enfoncé le clou avant la pause, d’une frappe déviée qui a pris à contre-pied Illan Meslier (3-0, 42e) et Emile Smith-Rowe a clos la marque en toute fin de match (4-1, 84e), après que Raphinha eut réduit le score sur pénalty (3-1, 75e).

Avec le déplacement à venir chez la lanterne rouge Norwich dans huit jours, les Londoniens pourront viser un quatrième succès de rang et espérer asseoir un peu plus leurs ambitions.