Angers et le Paris FC blanchis en appel par la Fifa

La joie des joueurs d’Angers à l’issue de leur victoire 3-0 contre l’Olympique Lyonnais au stade Raymond-Kopa, le 15 août 2021
/ © 2021 AFP

La commission de recours de la Fifa a donné raison aux clubs d’Angers et du Paris FC (Ligue 2), qui avaient fait appel après avoir été sanctionnés pour des violations sur la réglementation des transferts, a annoncé lundi la fédération mondiale du football.

“Après analyse des circonstances de l’affaire, la commission de recours de la Fifa a considéré que les éléments de preuve présentés par les deux clubs suffisaient à infirmer la présomption de transfert-relais”, a indiqué l’instance.

“La commission s’est notamment estimée raisonnablement convaincue de l’absence de volonté des clubs de contourner les dispositions du règlement du statut et du transfert des joueurs relatives à l’indemnité de formation lors de la chaîne de transferts visée”, a précisé le communiqué.

Toutes les sanctions ont été levées, a ajouté celui-ci.

La Fifa a frappé fin avril les deux équipes d’une interdiction de recruter durant une période d’enregistrement, en raison de soupçons de “transfert-relais”, une pratique interdite depuis 2020 qui vise à contourner certaines obligations des clubs acheteurs, comme l’indemnité de formation.

Angevins et Parisiens devaient également payer une amende de 30.000 francs suisses (plus de 27.000 EUR).

Les deux clubs ont fait appel dans la foulée. La Fifa avait alors suspendu l’interdiction de transferts, ce qui leur a permis de se renforcer lors du dernier mercato d’été.

Les soupçons portaient sur le transfert du Français Kevin Bemanga, un attaquant âgé de 23 ans qui, après avoir joué dans les ligues amateures en Espagne, a signé son premier contrat professionnel en juillet 2020 au Paris FC, avant d’être transféré un mois plus tard à Angers, sans avoir jamais porté le maillot parisien en compétition.

Le joueur évolue aujourd’hui avec la réserve d’Angers, en quatrième division.