L’attaquant brésilien Neymar (g) face au défenseur sénégalais Cheikhou Kouyaté lors du match amical à Singapour, le 10 octobre 2019
Par Louis GENOT / © 2019 AFP

Neymar est resté muet pour sa centième sous le maillot brésilien et la Seleçao a enchaîné un troisième match sans victoire mercredi, avec un nul décevant (1-1) en amical contre le Sénégal, à Singapour.

Le Brésil était pourtant bien entré dans son match, avec un splendide but de Roberto Firmino (8e), mais Diédhiou a égalisé (45e) sur un penalty commis par Marquinhos sur Sadio Mané.

Sacrée championne de la Copa América à domicile et sans Neymar en juillet, la Seleçao venait déjà d’enregistrer des résultats décevants en amical en septembre, contre la Colombie (2-2) et le Pérou (défaite 1-0).

Le Brésil a débuté la rencontre pied au plancher, avec Philippe Coutinho en rampe de lancement pour un trio Neymar-Firmino-Jesus très mobile.

C’est ainsi qu’est née l’action du premier but, avec une jolie transversale de Coutinho pour Jesus, qui a débordé sur la droite et parfaitement décalé Firmino.

L’attaquant de Liverpool a parfaitement négocié son face-à-face avec le gardien Alfred Gomis, battu d’un lob subtil (1-0,8e).

Loin de se cantonner à son côté gauche, Neymar ne cessait de coulisser sur le front de l’attaque, permutant sans cesse avec Firmino.

Acculés en début de match, les vice-champions africains se sont progressivement réveillés, grâce à une bonne présence au milieu de terrain du capitaine Kouyaté.

Le gardien brésilien Ederson a même dû s’employer sur une frappe sèche de Sadio Mané de l’entrée de la surface (25e).

Et c’est l’ailier de Liverpool qui a amené le but de l’égalisation des Lions de la Teranga. Sur un énième débordement sur la gauche, il a été fauché dans la surface par Marquinhos, un pénalty transformé en force par Diédhiou (1-1, 45e).

La Seleçao a tenté de reprendre le dessus à la reprise et Casemiro a tenté un lob du milieu de terrain capté de justesse par Gomis (50e).

Tite a bien insufflé du sang neuf, en faisant entrer les jeunes Richarlison et Everton, à la place de Coutinho et Firmino.

Neymar s’est retrouvé dans l’axe, comme au PSG avec Thomas Tuchel.

Même si les nouveaux entrants ont donné plus de vitesse au jeu brésilien, c’est bien le Sénégal, plus frais physiquement, qui s’est créé les meilleures occasions en fin de match, par Sarr (85e) et Mané (86e).

Le Brésil aura l’occasion de se rattraper dimanche contre une autre équipe africaine, le Nigeria, également à Singapour.

Auteur de 61 buts avec la Seleçao, Neymar tentera d’égaler Ronaldo (62) pour devenir le deuxième buteur de l’histoire des quintuples champions du monde, derrière Pelé (77).