Allemagne: Super-Reus et Dortmund balayent M’Gladbach 6-0

Marco Reus (à gauche) et les joueurs de Dortmund célèbrent son but dans le duel des Borussia contre Mönchengladbach, le 20 février 2022 à Iduna Park
/ © 2022 AFP

Deux buts, trois passes décisives ! Marco Reus, le capitaine de Dortmund, a balayé presque à lui seul Mönchengladbach 6-0 dimanche, permettant au Borussia de rester deuxième de la Bundesliga à 6 points du Bayern et avec 8 longueurs d’avance sur Leverkusen après 23 journées.

Munich s’était imposé 4-1 contre la lanterne rouge Fürth en début d’après-midi.

Après son inexcusable défaite à domicile jeudi en 16e de finale aller de Ligue Europa contre les Glasgow Rangers (4-2), Dortmund a retrouvé des couleurs, et sa victoire est à la fois méritée et convaincante.

Difficile pourtant de deviner dans cette performance l’amorce d’un renouveau, tant le Borussia alterne cette saison les bonnes sorties et les faux pas désastreux, avec une régularité désespérante pour ses supporters.

Face à Mönchengladbach, le BVB a affiché un résumé de ses forces et faiblesses actuelles: redoutable offensivement, il a aussi offert d’énormes occasions à son adversaire par des pertes de balles malencontreuses dans la relance, et a été maintenu dans le match en première période par les exploits de son gardien suisse Gregor Kobel, auteur de trois parades de grande classe avant la pause.

Reus, 32 ans, dont le talent immense n’a pas toujours pu s’exprimer en raison de nombreuses blessures tout au long de sa carrière, a ouvert le score en reprenant avec sang-froid d’une dizaine de mètres un ballon repoussé par le gardien de M’Gladbach Yann Sommer (1-0, 26e).

Puis il a lancé vers le but successivement l’international néerlandais Donyell Malen (2-0, 32e), Marius Wolf (3-0, 70e) et sur un contre le jeune Youssoufa Moukoko (4-0, 74e).

Moukoko, enfant prodige du football allemand, a marqué son troisième but en Bundesliga après déjà 23 matches, à tout juste 17 ans.

Le capitaine s’est ensuite fait plaisir en marquant lui-même le cinquième but, battant en duel le gardien de Mönchengladbach, l’international suisse Yann Sommer (5-0, 81e). Il a ensuite laissé à l’international Emre Can le soin de marquer sur penalty dans le temps additionnel (6-0, 90e+1).