Allemagne: parfum de Ligue des champions sur la Bundesliga

L’attaquant du Bayern Munich Robert Lewandowski (c) lors d’un match à Mönchengladbach, le 7 décembre 2020
/ © 2021 AFP

Mönchengladbach-Bayern vendredi et Dortmund-Leipzig samedi: la Bundesliga s’offre une 15e journée de gala avec les chocs entre ses quatre équipes encore en lice en Ligue des champions.

Le tenant du titre Munich, souvent bousculé récemment mais au mental d’acier, se déplace à Mönchengladbach en match avancé vendredi soir (20h30).

Le Borussia réussit généralement bien ces dernières années dans cette confrontation de prestige, qui fut le grand “classique” d’Allemagne dans les années 1970.

La saison dernière, les Rhénans furent les derniers à battre le Bayern, en décembre (2-1), avant que les Bavarois n’enchaînent l’incroyable série d’invincibilité qui les a menés au triomphe en Ligue des champions fin août.

Lewandowski vs Gerd Müller

Sur le plan comptable, tout va bien pour Munich, mais l’équipe a donné beaucoup de signes de fatigue depuis novembre. Dimanche dernier, elle s’est même retrouvée menée 2-0 par Mayence, avant-dernier du classement.

A la pause, l’entraîneur Hansi Flick a sèchement recadré ses joueurs, sorti deux défenseurs, dont Benjamin Pavard, en méforme persistante depuis quelques semaines, et recomposé son secteur défensif. Sous l’impulsion d’un Joshua Kimmich de plus en plus impressionnant, le Bayern a marqué cinq buts en deuxième période (5-2).

Ce match était le 8e consécutif où les coéquipiers de Manuel Neuer encaissaient le premier but. Inquiétante série pour un leader, même si le Bayern s’en est sorti à chaque fois, avec un bilan de cinq victoires et trois nuls.

“Nous avons besoin d’un autre état d’esprit dès le coup d’envoi”, a martelé Flick jeudi: “J’attends une autre attitude, une autre dynamique, plus d’intensité, plus de conviction”.

“On ne peut pas laisser l’adversaire jouer et ensuite nous reposer sur Manu (Neuer)”, a-t-il ajouté, en référence aux exploits du gardien qui ont largement contribué à éviter des défaites récemment.

Lorsque l’équipe ne tourne pas rond, elle dispose cependant d’une assurance-vie: Robert Lewandowski. Le “meilleur joueur Fifa 2020” vient de marquer 19 buts lors des 14 premières journées (en 13 matches disputés). Un rythme qui lui permettrait, s’il le tenait jusqu’au bout, de battre à 32 ans le record que l’on croyait éternel de 40 buts en une saison établi en 1971-72 par le légendaire Gerd Müller, sous le même maillot du Bayern.

En cas de succès face à Mönchengladbach, Flick pourrait lui atteindre la barre des 100 points en 39 matches. Un record atteint par son prédécesseur, Pep Guardiola.

“Même le Bayern est prenable”

Du côté de Mönchengladbach, le charismatique entraîneur Marco Rose a évidemment noté les faiblesses défensives du Bayern: “Ils défendent très haut, parce que leurs arrières aident les attaquants, ce qui donne la possibilité à l’adversaire de trouver des espaces, c’est un secret de Polichinelle”, a-t-il analysé.

Pour tirer profit de ces espaces, il comptera sur son buteur Alassane Pléa, en l’absence de l’autre perle française de l’attaque, Marcus Thuram. Le jeune international, fils du champion du monde 1998 Lilian Thuram, purge une suspension de cinq matches pour avoir craché sur un adversaire.

Le Borussia a eu du mal à tenir le rythme des deux matches par semaine imposé entre septembre et décembre par la Ligue des champions, et ne pointe actuellement qu’à la 7e place, à 12 points du Bayern.

Mais la perspective d’accueillir la meilleure équipe d’Europe a aiguisé les appétits: “Même le Bayern est prenable”, assure le poumon du milieu de terrain Jonas Hofmann, “à condition évidemment que nous soyons dans un très, très bon jour. Mais nous avons déjà démontré dans le passé que nous sommes capables de leur tenir la dragée haute”.

Les “Poulains” ont gagné cinq des douze dernières confrontations, pour cinq défaites et deux nuls. Peu d’équipes peuvent se vanter d’un tel bilan contre le “Rekordmeister”.

Samedi, les deux autres engagés en Ligue des champions en découdront sur la pelouse de Leipzig, deuxième à deux points. Le RB sera favori face au Borussia Dortmund, actuel quatrième mais encore en proie au doute après le limogeage de son entraîneur Lucien Favre mi-décembre.

En bas de classement, Schalke qui reçoit Hoffenheim pourrait, s’il ne gagnait pas, égaler un triste record: celui des 31 matches consécutifs sans victoire en première division, établi lors de la saison 1965-66 par le Tasmania Berlin, aujourd’hui en 5e division.

Programme de la 15e journée:

. Vendredi

(20h30) MönchengladbachBayern Munich

. Samedi

(15h30) Bayer LeverkusenWerder Brême

FribourgCologne

Union BerlinWolfsburg

Schalke 04Hoffenheim

MayenceEintracht Francfort

(18h30) RB LeipzigDortmund

. Dimanche

(15h30) AugsbourgStuttgart

(18h00) BielefeldHertha Berlin