Allemagne: Leipzig prend la tête, Dortmund sauve celle de Favre

L’attaquant de Leipzig Timo Werner trompe le gardien de Paderborn Leopold Zingerle le 30 novembre 2019 à Paderborn
/ © 2019 AFP

Leipzig a provisoirement pris seul le commandement de la Bundesliga samedi en s’imposant 3-2 chez la lanterne rouge Paderborn, alors que Dortmund a

provisoirement aussi

sauvé la tête de son entraîneur Lucien Favre en battant 2-1 le Hertha Berlin pour la 13e journée.

Réduit à 10 juste à la 45e minute par l’exclusion de Mats Hummels, le Borussia a fait preuve de caractère pour sauver un score acquis à la pause.

“C’était une victoire fantastique”, a lâché Lucien Favre, en sursis avant ce match et visiblement soulagé au coup de sifflet final, “nous avons tout donné, les joueurs ont donné le meilleur d’eux-mêmes. Défendre à 10 pendant 45 minutes n’est pas facile, quel que soit l’adversaire”.

Avec 24 points en 13 journées, les Jaune et Noir sont désormais cinquièmes à 4 points du RB Leipzig (27 pts).

Mönchengladbach, en tête avec 25 unités avant cette journée, peut toutefois reprendre son fauteuil de leader dimanche en recevant le 4e Fribourg.

Le Bayern Munich (24 pts), qui accueille Leverkusen à 18h00, peut de son côté revenir à hauteur du RB.

Tous les regards, ce samedi, étaient braqués sur le stade olympique de Berlin et sur Lucien Favre. Ses dirigeants avaient laissé planer la menace d’un limogeage du technicien suisse s’il ne parvenait pas à “renverser la tendance”, après un automne sur courant alternatif, et surtout trois matches consécutifs sans victoire, avec 10 buts encaissés pour quatre marqués.

Hummels exclu

“Nous voulons voir une performance de haut niveau, et des joueurs qui montrent qu’ils ont compris dans quelle situation nous nous trouvons”, avait mis en garde quelques minutes avant le match le directeur sportif du Borussia Michael Zorc.

Bien organisé et rigoureux derrière, Dortmund a pris à la gorge les Berlinois, qui étaient dirigés pour la première fois par Jürgen Klinsmann, l’ancien sélectionneur national de l’Allemagne et des Etats-Unis nommé cette semaine entraîneur du Hertha.

Jadon Sancho, le feu follet anglais de 19 ans, a logiquement ouvert la marque d’un but plein de sang froid seul face au gardien (15e) et Thorgan Hazard, l’international belge frère d’Eden, a doublé la mise deux minutes plus tard, de nouveau sur un contre (2-0, 17e).

Sur son banc, Favre pouvait souffler un peu. Son équipe contrôlait le match, et même le but berlinois de Vladimir Darida (2-1, 34e) marqué contre le cours du jeu n’a pas semblé déstabiliser les Borussen.

La tension est remontée brutalement à quelques secondes de la pause, lorsque Mats Hummels, la tour de contrôle du centre de la défense, en difficulté depuis quelques matches, a été exclu pour un deuxième carton jaune!

Favre sauvé par la VAR

Lucien Favre a réagi en transformant sa défense à trois en défense à quatre, avec le jeune Français Dan-Axel Zagadou et l’international suisse Manuel Akanji dans l’axe, et les deux latéraux Achraf Hakimi et Raphaël Guerreiro du 3-4-3 initial priés de reculer d’un cran.

Mais l’histoire retiendra que c’est peut-être la VAR qui a sauvé la tête de Lucien Favre, puisque David Selke a bien marqué pour Berlin en début de deuxième période, mais son but a été annulé pour un hors-jeu… de la largeur d’une chaussure.

Loin de ces angoisses, Leipzig a continué à Paderborn sur son incroyable élan du mois de novembre: les “Taureaux Rouges” viennent de marquer 29 buts en sept matches, toutes compétitions confondues. Mercredi, ils se sont qualifiés pour la première fois de leur histoire pour les 8e de finale de la Ligue des champions, trois ans après leur accession en Bundesliga.