Allemagne: Le RB Leipzig gagne et prend la tête de la Bundesliga

L’attaquant de Leipzig Timo Werner auteur d’un triplé lors de la victoire à Mönchengladbach le 30 août 2019
/ © 2019 AFP

Le RB Leipzig a pris provisoirement la tête de la Bundesliga après sa troisième victoire de la saison, vendredi sur la pelouse du Borussia Mönchengladbach (3-1) et met la pression sur son dauphin Dortmund.

Bien plus timoré dans le jeu que lors des deux premières journées face à l’Union Berlin (4-0) et Francfort (2-1), Leipzig s’en est remis à l’efficacité de l’international allemand Timo Werner, auteur d’un triplé (38e, 47e, 90+4), quelques jours après avoir prolongé son contrat avec le club jusqu’en 2023.

Les “Taureaux Rouges”, qui affronteront l’Olympique lyonnais en phase de groupes de Ligue des champions, prennent trois unités d’avance sur un quatuor d’équipes,Dortmund, Freibourg, Wolfsbourg, Bayer Leverkusenet repoussent provisoirement le Bayern Munich à cinq points.

Le Bayern Munich accueille samedi Mayence à 13h30 GMT, tandis que le Borussia Dortmund se déplace sur le terrain du promu l’Union Berlin à 16h30.

Ce ne sera sûrement pas la plus belle victoire de Leipzig, mais les hommes de Julian Nagelsmann, invisibles durant la première demi-heure de jeu, ont montré qu’ils pouvaient sortir vainqueurs d’un match relativement fermé en convertissant leurs rares occasions.

Premier triplé pour Werner

Gêné par la pression des joueurs de M’Gladbach, Leipzig a fait le dos rond avant de monter en puissance, jusqu’au premier but de Werner, qui place le ballon entre les jambes de Yann Sommer, après un une-deux avec le Suédois Emil Forsberg (38e).

La seconde période avait à peine débuté que Werner profitait d’une déviation du Danois Yussuf Poulsen, servi en profondeur par Kevin Kampl pour doubler la mise (47e).

“On a eu des phases durant lesquelles on a bien joué mais d’autres où on a beaucoup trop laissé jouer Mönchengladbach”, a expliqué Werner.

“En première mi-temps, on ne sait pas vraiment comment on fait pour mener, on était un peu chanceux. Mais c’était bien d’inscrire le deuxième but au tout début de la seconde période”, a continué le désormais co-meilleur buteur de Bundesliga, à égalité avec l’avant-centre du Bayern Robert Lewandowski (cinq buts chacun).

Alors que l’on venait d’entrer dans le temps additionnel, l’attaquant suisse de M’Gladbach Breel Embolo, très remuant jusque là, a été récompensé de ses efforts en marquant de la tête sur un coup-franc (90+1), avant de passer pas loin du doublé (90+3).

Mais sur le dernier dégagement du match, le malheureux Matthias Ginter dévie de la tête le ballon dans la mauvaise direction, lançant involontairement Werner, qui vient une nouvelle fois tromper Yann Sommer (90+4).