Allemagne: le Bayern, poussif, tient sa première victoire en Bundesliga

L’entraîneur du Bayern Munich, Julian Nagelsmann, après la victoire à domicile en Bundesliga, 3-2 face à Cologne, le 22 août 2021 à l’Allianz Arena
/ © 2021 AFP

Le Bayern Munich tient sa première victoire en Bundesliga: le “Rekordmeister” a difficilement dominé Cologne 3-2 dimanche au terme d’un match à rebondissements, lors de la deuxième journée de championnat que domine Wolfsburg, seule équipe à deux victoires.

Après son match nul en ouverture face à Mönchengladbach, le Bayern se devait de remporter cette rencontre à domicile face à Cologne, à défaut de convaincre dans le jeu et ainsi profiter de la défaite samedi du Borussia Dortmund, piégé par Fribourg (2-1).

Après une première période insipide, le match s’est emballé, le Bayern prenant deux buts d’avance grâce à Lewandowski (50e) et Gnabry (59e), avant que Modeste (60e) et Uth (62e) ne remettent les équipes à égalité en moins de trois minutes. Gnabry a ensuite récidivé (71e) pour permettre à son équipe de prendre les trois points.

Le Bayern, vainqueur mardi de la Supercoupe d’Allemagne face à Dortmund, se replace ainsi au pied du podium, parmi un groupe de quatre équipes comptant quatre points, avec Hoffenheim, le Bayer Leverkusen et Fribourg.

Plus tôt dans la journée, Hoffenheim a manqué l’occasion de prendre la tête du classement, accroché à domicile face à l’Union Berlin 2-2, mais reste en embuscade, deuxième à deux longueurs de Wolfsburg, intraitable avec six points en deux matches.

Le Hertha Berlin, seule équipe à n’avoir pas encore marqué le moindre point, ferme la marche.

Hommage à Gerd Müller

Que ce fut poussif à l’Allianz Arena ! Si le stade n’avait pas été aussi rempli depuis le 8 mars 2020, avec une jauge sanitaire permettant la présence de 20.000 spectateurs en raison de mesures sanitaires plus strictes en Bavière, le public munichois aurait sûrement rêvé meilleur retour.

Avant le match, un hommage a été rendu au légendaire attaquant allemand Gerd Müller, icône du Bayern et de la Mannschaft décédée dimanche dernier à l’âge de 75 ans.

Le patron du Bayern Herbert Hainer ainsi que son prédécesseur Uli Hoeness ont notamment lu des textes en son honneur, une banderole noire a été déployée dans la “Südkurve”, avant une minute d’applaudissements pour le “Bomber der Nation”.

Mais une fois le coup de sifflet donné, rien à voir ou presque en première période.

Imprécision, manque d’intensité, peu de mouvements… le Bayern semblait sans idées malgré la maîtrise du ballon, Cologne contenant les quelques incursions franches des Munichois avant de tenter des contre-attaques.

Il a fallu attendre la seconde période pour que le match s’emballe, avec des changements payants opérés à la mi-temps par Julian Nagelsmann. Sifflé par son propre public, Leroy Sané a cédé sa place au néo-international allemand de 18 ans Jamal Musiala, tandis que Tanguy Nianzou était remplacé par Josip Stanisic.

Musiala décisif

Et c’est des jambes de feu de Musiala, nouvel espoir du football allemand, qu’est venue la lumière. Après un slalom sur l’aile gauche, le long de la ligne de but, il a servi Robert Lewandowski, qui a marqué son deuxième but cette saison (50e).

On pensait le Bayern lancé vers sa première victoire après le deuxième but de Serge Gnabry après un centre de Müller (59e).

Moins d’une minute plus tard, le Français Anthony Modeste a remis son équipe dans le match d’une tête puissante (60e), avant que Mark Uth ne remette les deux formations à égalité dans la foulée (62). Une belle demi-volée de Gnabry à l’angle droit de la surface (71e) a assuré la victoire aux Munichois.

Mais avec déjà trois buts encaissés en autant de matches officiels, et le départ de plusieurs cadres (Alaba, Boateng et Martinez), la défense du Bayern risque d’être le chantier prioritaire de Nagelsmann dans les prochaines semaines.