Allemagne: le Bayern Munich de Nagelsmann rate ses débuts en Bundesliga

La défense du Bayern Munich en difficulté devant Marcus Thuram lors du match nul 1-1 Mönchengladbach, le 13 août 2021
/ © 2021 AFP

Pour les débuts de son nouvel entraîneur Julian Nagelsmann, le Bayern Munich, nonuple champion d’Allemagne en titre, a été tenu en échec 1-1 sur la pelouse du Borussia Mönchengladbach, vendredi en match d’ouverture de la Bundesliga.

Dans un match animé par deux équipes résolument offensives, le Français Alassane Pléa a été le premier à faire trembler les filets cette saison (10e), avant que l’inévitable buteur polonais Robert Lewandowski n’égalise d’une reprise de volée (42e).

Les autres matches de la première journée se disputent samedi, avec l’entrée en lice du Borussia Dortmund, et dimanche, avec celle du RB Leipzig.

Julian Nagelsmann, débauché à Leipzig pour 25 millions d’euros, aurait pu rêver meilleurs débuts sur le banc du Rekordmeister, devant les quelque 23.000 spectateurs autorisés à remplir les travées du Borussia-Park.

Ce premier match officiel faisait office pour le Bayern de répétition générale, tant la préparation estivale du club bavarois a été compliquée, tronquée par de nombreuses absences, avec trois défaites et un nul.

Entre des cadres qui n’ont pas ou peu joué (Goretka, Kimmich, Lewandowski, Müller, Neuer ou Sané) et des joueurs blessés ou en phase de reprise, comme les champions du monde français Hernandez, Pavard et Tolisso, Nagelsmann n’a jamais pu compter sur son équipe-type.

“C’était un match très intéressant pour les supporters, pas si facile pour les entraîneurs. Nous avons perdu trop de ballons au début du match. La fin de la rencontre a ressemblé au début, un peu débridée et avec un jeu ouvert”, a déclaré Nagelsmann au micro de DAZN en fin de match.

Premier trophée mardi ?

Mais au Bayern où l’exigence de résultats se fait sentir plus que dans tout autre club allemand, le technicien de 34 ans devra veiller à ce que cet accroc reste anecdotique sur le boulevard qui doit mener à la victoire en championnat, a minima.

Celui qui n’a jamais remporté de trophées dans sa carrière, a l’occasion de soulever le premier mardi à l’occasion de la Supercoupe d’Allemagne face au Borussia Dortmund.

Cette nouvelle saison de Bundesliga est partie sur les chapeaux de roue, sans round d’observation entre deux équipes décidées à imposer leur jeu.

Après deux premières alertes (4e, 6e), Gladbach, 8e du dernier exercice après avoir manqué la qualification en Ligue Europa Conference pour un point, a ouvert le score à la dixième minute de jeu grâce à Alassane Pléa.

A la suite d’une perte de balle d’Alphonso Davies au milieu de terrain, Hermann a servi Stindl, qui a dévié pour Pléa. Ce dernier, d’un subtil contrôle de l’extérieur du pied droit a trompé Manuel Neuer de l’intérieur du pied gauche.

Upamecano en difficulté

A la fougue des “Fohlen” (poulains), les Bavarois ont répondu avec leur expérience, mettant à contribution le portier suisse Yann Sommer, auteur de plusieurs arrêts décisifs (14e, 26e, 36e).

Les hommes de Nagelsmann, qui ont connu quelques difficulté à la relance, ont fini par trouver la mire grâce à une reprise de à l’inévitable Robert Lewandowski, servi sur un corner de Joshua Kimmich (42e).

Lewandowski, qui a battu l’an passé le record de buts sur une saison de Bundesliga avec 41 réalisations, lance de la meilleure des manières son duel à distance avec l’attaquant norvégien du Borussia Dortmund, Erling Haaland.

“Ce n’était pas un football parfait de notre part. Nous avons commis beaucoup d’erreurs, a reconnu le Polonais, interrogé par Sat-1.

Le Français Dayot Upamecano, recruté pour 43 M EUR selon la presse allemande, a été en difficulté dans l’arrière-garde bavaroise, orpheline depuis cet été de Jerôme Boateng, David Alaba et Javi Martinez et aurait même pu provoquer deux pénalties en fin de match.

Les deux équipes n’étaient pas loin du K-O et si le Bayern a terminé fort, Gladbach aurait pu s’imposer, avec une occasion franche pour Marcus Thuram, à qui il a manqué quelques centimètres (77e).

Six matches sont au programme samedi, dont celui du Borussia Dortmund, qui se déplacera sur le terrain de l’Eintracht Francfort à 16h30 GMT, tandis que dimanche, le RB Leipzig, autre candidat au titre, jouera sur la pelouse de Mayence à 13h30 GMT.