Allemagne: Le Bayern écrase Bochum, prend provisoirement la tête

L’attaquant bavarois Eric Maxim Choupo-Moting, auteur du 7e but de la victoire du Bayern Munich contre Bochum (7-0), samedi 18 septembre à Munich à l’occasion de la 5e journée de Bundesliga
/ © 2021 AFP

Le Bayern a provisoirement pris la tête de la Bundesliga samedi en surclassant 7-0 à domicile le promu Bochum, courageux mais balayé comme une équipe de juniors.

Wolfsburg, à un point, peut toutefois reprendre le commandement dimanche en recevant Francfort (19h30).

Hansi Flick est parti, Julian Nagelsmann l’a remplacé sur le banc, mais de nouveau, les statistiques du Bayern font peur. Le “Rekordmeister” vient de marquer 14 buts en trois matches, et de remporter sept rencontres consécutivement en inscrivant au moins trois buts à chaque fois.

Et le tableau de chasse est impressionnant, puisque Dortmund (3-1 en Supercoupe en août), Leipzig (4-1) et Barcelone (3-0) figurent au nombre des victimes.

“Nous avons du plaisir à jouer au football”, a simplement commenté Leon Goretzka, “nous progressons de match en match, nous intégrons de mieux en mieux la philosophie de jeu de notre entraîneur”.

Rien ne dit encore si ce Bayern-là pourra rivaliser au printemps avec les grands d’Europe qui ont dépensé des millions pour se renforcer cet été, mais au moins les Bavarois font-ils la preuve qu’ils possèdent un collectif rôdé et en pleine confiance.

Nouveau record pour Lewandowski

La démonstration bavaroise en première période contre Bochum a pris la forme d’un catalogue pour école de football sur le thème: “Mille et une façons de marquer un but”: Coup franc direct (Leroy Sané, 17e). Combinaison placée conclue par un tir pivot du point de pénalty (2-0, Joshua Kimmich 27e). But en contre d’un attaquant lancé en profondeur depuis son propre camp (3-0, Serge Gnabry 32e), et contre-son-camp d’un malheureux défenseur sous la pression du meilleur joueur Fifa 2020 Robert Lewandowski (4-0, Vasileios Lampropoulos csc 43e).

Le Bayern ne serait pas le Bayern si Lewandowski ne participait pas à la fête. Le Polonais a marqué après la pause (5-0, 61e), et a désormais fait mouche lors de ses 15 derniers matches de championnat, à une longueur du légendaire Gerd Müller, qui avait scoré seize fois de suite (1969/70).

“Lewy” ajoute au passage un nouveau record à sa collection, en devenant le premier joueur de l’histoire de la Bundesliga à marquer lors de 13 matches consécutifs à domicile.

Kimmich avec un doublé (5-0, 65e) et Choupo-Moting (79e) ont ajouté leurs cerises sur le gâteau. Et un huitième but de Thomas Müller en toute fin de match a été refusé après intervention de la VAR.

Coman opéré du coeur

Pour recevoir le promu, Nagelsmann avait mis quelques cadres au repos. Benjamin Pavard avait notamment cédé sa place de latéral droit au jeune Josip Stanisic, 21 ans, issu du centre de formation. Et l’autre “bleu” Dayot Upamecano, arrivé de Leipzig cet été et également très sollicité depuis le début de saison, était lui aussi invité à souffler un peu.

Kingsley Coman, enfin, n’était pas dans l’effectif. L’international français a subi une “petite opération” du coeur cette semaine pour corriger une arythmie cardiaque, que son entraîneur Julian Nagelsmann a décrite comme sans gravité. Il devrait rester au repos encore probablement deux semaines.

Après la pause, le jeune néo-international anglais Omar Richards, arrivé de Reading à l’intersaison, a fait ses débuts en Bundesliga au poste de latéral gauche.

A 18h30, le RB Leipzig en grande difficulté (3 points après quatre journées) se déplace à Cologne pour tenter de se relancer.