Allemagne: le Bayern balaye le Hertha et garde six points d’avance

Serge Gnabry bat de près le gardien du Hertha Bayern Munich dans le large succès du Bayern à Berlin, le 23 janvier 2022
/ © 2022 AFP

Nullement impressionné par la victoire de son dauphin Dortmund samedi à Hoffenheim (3-2), le Bayern a repris dimanche ses six points d’avance en tête de la Bundesliga en s’imposant avec autorité 4-1 à Berlin contre le Hertha.

Dans ce dernier match de la 20e journée, Corentin Tolisso (25e), Thomas Müller (45e), Leroy Sané (75e) et Serge Gnabry (79e) ont marqué pour le Bayern. Les Bavarois, qui ont eu une bonne douzaine d’autres occasions nettes, se sont vu également refuser deux buts par la VAR.

Après son triplé de la semaine dernière contre Cologne (4-0), Robert Lewandowski est en revanche resté muet. Jurgen Ekkelenkamp a sauvé l’honneur pour le Hertha en fin de match (80e).

“Nous avons contrôlé le match pendant 90 minutes”, a analysé Joshua Kimmich, nous avions été un peu inconstants lors de nos derniers matches, mais nous sommes sur une bonne voie avec cette prestation”.

Derrière le Bayern (49 pts) et Dortmund (43 pts), la lutte pour les deux autres places en Ligue des champions fait toujours rage: Leverkusen (35 pts) et l’Union Berlin (34 pts) occupent les 3e et 4e places, talonnés par Fribourg (33 pts), Leipzigvainqueur dimanche de Wolfsburg 2-0et Hoffenheim (31 pts).

Tolisso deux fois

Devant 3000 spectateurs autorisés dans le stade olympique de Berlin (jauge sanitaire), l’entraîneur bavarois Julian Nagelsmann avait mis en place une inhabituelle défense à trois Pavard-Süle-Hernandez, qui a parfaitement rempli son office malgré l’absence de latéraux défensifs de métier, puisque la tâche de tenir les ailes incombait à deux purs attaquants, Kingsley Coman et Serge Gnabry.

Les Bavarois n’en ont pas moins surclassé leurs adversaires dans le jeu, et seuls les exploits du gardien Alexander Schwolow ont retardé l’heure de la punition, permettant au Hertha de rester dans le match pendant 75 minutes.

On jouait depuis une minute trente lorsque Corentin Tolisso a trompé Schwolow d’une belle reprise de volée sur une balle en profondeur. Le but a été refusé par la VAR pour un hors-jeu centimétrique, la largeur d’un genou!

Le Français, omniprésent en milieu de terrain, a remis le couvert pour de bon cette fois à la 25e minute, d’une superbe tête plongeante orientée, sur un centre de Coman, également très en vue ce dimanche (1-0).

Sur un nouveau coup de pied arrêté, Thomas Müller a doublé la mise quelques secondes avant la mi-temps, en coupant devant la défense sur un coup franc tiré par Kimmich (2-0).

Leipzig revient

En deuxième période, Sané a intercepté une mauvaise relance de Schwolow pour marquer dans le but vide (3-0, 75e). L’international allemand a marqué un but de plus belle facture en fin de match, mais refusé par la VAR pour un contact du ballon avec son bras au moment du contrôle.

Le quatrième but (79e) enfin est l’oeuvre de Gnabry, lancé en profondeur, et qui s’est ainsi récompensé après avoir manqué plusieurs occasions, dont une immanquable dans la minute précédente.

Dans l’autre match de ce dimanche, le RB Leipzig a poursuivi sa lente remontée au classement avec une nouvelle victoire à domicile contre Wolfsburg 2-0 qui lui permet d’entrer dans le groupe des équipes potentiellement européennes la saison prochaine, en sixième position.

Après la prise en main de l’équipe par le nouvel entraîneur Domenico Tedesco, nommé mi-décembre en remplacement de Jesse Marsch, limogé, le RB réussit un remarquable début d’année 2022, avec quatre victoires en autant de matches toutes compétitions confondues depuis début janvier, et surtout dix buts marqués pour un seul encaissé.

Après leur début de saison calamiteux, les Saxons sont revenus à trois points de la quatrième place, qui donne accès à la Ligue des champions, leur objectif minimum affiché en début de saison.