Allemagne: encore battu, Dortmund perd pied dans la course à la Ligue des champions

Les joueurs de Dortmund Manuel Akanji (g) et Emre Can, dépités après la défaite à domicile contre Francfort, le 3 avril 2021
/ © 2021 AFP

Dortmund a probablement perdu ses chances de jouer la Ligue des champions la saison prochaine en s’inclinant 2-1 samedi à domicile contre son concurrent direct Francfort, quatrième avec désormais sept points d’avance sur le Borussia à sept journées de la fin de la Bundesliga.

Le but vainqueur de Francfort a été marqué à la 87e minute de la tête par le prolifique buteur André Silva, que Cristiano Ronaldo a un jour présenté comme son successeur en équipe du Portugal.

Avec 22 buts au compteur, l’attaquant de 25 ans est seul deuxième du classement des buteurs, et premier des “autres” derrière l’extra-terrestre Robert Lewandowski et ses 35 buts, mais devant Erling Haaland (21 buts), resté muet samedi sous le maillot de Dortmund.

Francfort a ouvert le score dès la 11e minute, profitant d’un but contre son camp de l’international Nico Schulz. Mats Hummels, le patron de la défense, a égalisé juste avant la pause (1-1, 45e).

Alors que l’Eintracht a désormais un pied en Ligue des champions la saison prochaine, la situation devient extrêmement critique pour Dortmund, dont les finances ont fortement souffert depuis la fermeture des stades au public il y a un an.

Haaland sur le départ

Le Borussia, pour conserver son standing de grand club, a un besoin crucial des revenus générés par la Ligue des champions. Si l’équipe ne parvient pas à se qualifier pour la saison prochaine, les dirigeants devront probablement laisser partir leurs deux joyaux de 20 ans, l’international anglais Jadon Sancho et surtout le buteur prodige norvégien Erling Haaland, déjà courtisé par les plus grands clubs d’Europe, dont le Real Madrid.

Sans perspective de jouer la Ligue des champions, il est peu probable en outre que Haaland ait la moindre envie de rester dans la Ruhr, où il est pour l’instant lié par un contrat jusqu’en 2024.

Dans les autres matches du début d’après-midi, Schalke a subi une nouvelle défaite 2-1 à Leverkusen, et peut pratiquement dire adieu à la première division. Avec 13 points de retard sur la barragiste à sept journées de la fin, un retour semble impossible, alors que l’équipe n’a gagné qu’un seul match cette saison.

Mais tous les regards sont tournés samedi vers Leipzig, où le RB, deuxième à quatre points, reçoit le leader Munich à 18h30.

Le Bayern a l’occasion de s’assurer pratiquement un neuvième titre consécutif s’il s’impose, en prenant une avance très confortable de sept longueurs.

Les champions d’Europe sont toutefois handicapés par l’absence de Lewandowski, victime d’une entorse du genou avec la sélection polonaise dimanche et indisponible pour environ un mois.

Pour le RB, seule une victoire peut encore entretenir le rêve d’un premier titre de champion. Avec un point d’écart avant le sprint final, la Bundesliga connaîtrait une fin à suspense comme elle n’en a plus connu depuis quelques années déjà.