Allemagne: doublé de Haaland, Dortmund solide sur le podium

Avec un grand Erling Haaland, Dortmund a dominé l’Union Berlin, le 19 septembre 2021 au Signal Iduna Park
/ © 2021 AFP

Dortmund sera sur le podium de la Bundesliga à l’issue de la 5e journée, après sa victoire à domicile dimanche 4-2 contre l’Union Berlin assortie d’un doublé de Haaland, toujours au coude à coude avec Lewandowski au classement des buteurs.

Sept buts en cinq journées: les deux canonniers prodiges de la Bundesliga ne se lâchent pas d’une semelle, et au but du Polonais de 33 ans samedi contre Bochum (7-0), le Norvégien de 21 ans a répondu dimanche par un doublé somptueux.

Résultat, les deux géants du foot allemand sont déjà tout en haut du tableau, avec 13 points pour le Bayern et 12 pour Dortmund. Seul Wolfsburg, leader après la 4e journée avec 12 unités, peut encore troubler leur tête à tête et repasser devant dimanche soir en cas de victoire à domicile contre Francfort (19h30/17h30 GMT).

Leipzig, l’autre ténor des cinq dernières saisons, est pour le moment en dehors du coup, avec quatre points seulement, soit une seule longueur d’avance sur la zone de relégation.

Haaland fait son show

Contre l’Union, Dortmund a fait du Dortmund: quatre buts, dont trois spectaculaires, mais deux encaissés sur des négligences coupables.

Raphaël Guerreiro a ouvert le score d’un but somptueux: une demi-volée tendue de l’angle gauche de la surface, pour placer le ballon dans la lucarne opposée (1-0, 10e).

Puis Haaland a fait son show: seul entre deux défenseurs aux six mètres, le Norvégien a réussi à placer une tête tout en puissance (2-0, 23e), avant de marquer le quatrième but des Jaune et Noir d’une incroyable reprise de volée lobée en pleine course, en total déséquilibre, d’une vingtaine de mètres (4-2, 83e).

Au rayon statistiques, le prodige de 21 ans compte 11 buts en huit matches cette saison après huit rencontres toutes compétitions confondues.

Le troisième but de Dortmund avait été marqué contre son camp par Marvin Friedrich, sous pression de Haaland (3-0, 52e).

Mais entretemps, l’Union avait brièvement repris espoir en marquant sur penalty par Max Kruse (3-1, 57e) et de la tête sur corner par Andreas Voglsammer (3-2, 81e).

“On ne pourra pas tenir”

“Sur le long terme, on ne pourra pas tenir si on continue à offrir des buts comme ça”, a mis en garde le capitaine Marco Reus, “nous devons jouer de façon beaucoup plus mature, et défendre beaucoup mieux”.

Dans le premier match de ce dimanche, le Bayer Leverkusen, vainqueur autoritaire (3-1) à 10 contre 11 à Stuttgart, s’est assuré la quatrième place, celle qui donnera accès à la prochaine Ligue des champions.

Leverkusen a ouvert le score dès la 2e minute par Robert Andrich, et pris le large à la 19e minute par l’attaquant tchèque Patrik Schick (2-0).

Stuttgart a cru pouvoir renverser le destin quelques instants plus tard, lorsque le buteur Andrich a été logiquement exclu pour un tacle par derrière (32e).

A dix avec presqu’encore une heure à jouer, Leverkusen a d’abord semblé perdre les pédales. Ses défenseurs ont reçu deux cartons jaunes dans les cinq minutes qui ont suivi le rouge d’Andrich, et Stuttgart a profité de son temps fort pour revenir à 2-1 par Orel Mangala (38e).

Mais l’entraîneur de Leverkusen Gerardo Seoane a intelligemment fait entrer le solide milieu de terrain Kerem Demirbay pour stabiliser son équipe. Le Bayer a finalisé sa victoire par le jeune international Florian Wirtz (3-1, 70e).