Allemagne: Dortmund retrouve le Top 4 et la victoire à domicile

Le défenseur suisse Manuel Akanji heureux d’avoir ouvert le score pour le Borussia Dortmund lors du match de Bundesliga face à Wolfsburg, à Dortmund, le 3 janvier 2021
/ © 2021 AFP

Dortmund a mis fin à une série de trois défaites consécutives à domicile et retrouvé le Top 4 de la Bundesliga dimanche en battant Wolfsburg 2-0, lors de la 14e journée.

Manuel Akanji (1-0, 66e) et Jadon Sancho (2-0, 90+1) ont permis au Borussia de reprendre la 4e position, qualificative pour la Ligue des champions.

Au classement, Leipzig est provisoirement en tête avec 31 points, mais le Bayern Munich (30 pts) peut reprendre seul la tête dimanche à 18h00 en recevant l’avant-dernier Mayence. Leverkusen est troisième avec 28 pts, et Dortmund désormais 4e avec 25 points.

Mal en point cet automne, jusqu’au limogeage de son entraîneur Lucien Favre mi-décembre, le Borussia enregistrait avec espoir le retour de son buteur prodige Erling Haaland, absent en décembre pour soigner une déchirure musculaire.

Sur les quatre matches joués sans le Norvégien de 20 ans, l’équipe n’en avait remporté qu’un seul, et n’avait marqué que cinq buts. Avant sa blessure, Haaland avait marqué 17 buts en 14 matches, toutes compétitions confondues.

Haaland à court de compétition

Mais après un mois d’arrêt, Haaland était clairement à court de compétition, et a quitté la pelouse visiblement frustré à dix minutes de la fin sans avoir ouvert son compteur pour 2021.

Les “Loups” de Wolfsburg, entrés très fort dans la partie, auraient même pu ouvrir le score rapidement, si le gardien suisse de Dortmund Roman Bürki n’avait pas réussi deux interventions décisives dans les cinq première minutes, et s’ils avaient mieux exploité une mauvaise passe en retrait de Meunier (9e).

Le match s’est ensuite équilibré, et les deux équipes se sont procuré des occasions, mais sans trouver l’ouverture, à l’image de Haaland pour Dortmund, dont le tir a été détourné par la main ferme du gardien de Wolfsburg Koen Casteels (52e), ou de Wout Weghorst pour Wolfsburg, dont la tête a frôlé la transversale de Bürki quelques instants plus tard (54e).

L’arrière central international suisse Manuel Akanji a débloqué la situation en reprenant victorieusement un corner de la tête (1-0, 66e).

Mais Wolfsburg, qui n’avait perdu qu’un seul match cette saison, à Munich contre l’intouchable Bayern, n’a jamais baissé les bras. Dans le rush final, les visiteurs se sont toutefois découverts, Sancho parti en contre a tué le match dans le temps additionnel (2-0, 90e+1).

Janvier à hauts risques

“Ca n’a pas été un match facile”, a reconnu le buteur du jour Akanji, “Wolfsburg a mieux démarré que nous, mais nous avons gardé notre sang froid”.

Cette prestation, sans panache mais sérieuse de Dortmund satisfera peut-être le directeur sportif Michael Zorc, qui a fixé le cap dans une interview en interne pendant la trêve: “Nous sommes loin de nos ambitions et loin des ambitions formulées par les joueurs eux-mêmes”, a-t-il dit, “nous voulons essayer de montrer un état d’esprit nouveau sur le terrain, avec un football rafraîchissant, offensif et de qualité”.

Mais elle ne donne guère d’indications sur l’avenir. Avec Favre, l’équipe avait plusieurs fois enchaîné des séries gagnantes. Le problème étant les “trous noirs” entre deux périodes d’euphorie. Seul le long terme pourra donc dire si Edin Terzic peut effectivement guérir le malade Borussia de son inconstance.

Janvier apportera sans doute quelques réponses: le Borussia doit négocier un déplacement à haut risque à Leipzig samedi prochain, puis des rencontres contre Leverkusen et Mönchengladbach, deux autres candidats à la Ligue des champions.