Allemagne: Dortmund profite du faux pas du Bayern et revient à 6 points

Le capitaine Marco Reus inscrit le but du 2-0 pour Dortmund contre l’Union Berlindans la capitale, le 13 février 2022
/ © 2022 AFP

Le capitaine de Dortmund Marco Reus a réussi dimanche un doublé et conduit son équipe vers un succès 3-0 à l’Union Berlin, permettant au Borussia de revenir à 6 points du Bayern, toujours leader mais battu samedi à Bochum.

Derrière les deux cadors du football allemand, Leverkusen avait conforté samedi sa troisième place en battant Stuttgart 4-2, mais reste tout de même à 11 points du leader.

Leipzig est quatrième à 18 longueurs, mais sept équipes se tiennent en quatre points pour se disputer ce strapontin dans le top-4, qualificatif pour la Ligue des champions.

L’Union, qui joue sa meilleure saison depuis sa montée en première division en 2019, fait partie de ce peloton, en 6e position à égalité de points avec Leipzig.

Les Berlinois n’ont toutefois rien pu faire contre Dortmund et contre Reus, qui a suppléé dans le rôle du buteur son jeune coéquipier Erling Haaland, toujours blessé (problème musculaire).

L’international allemand de 32 ans a marqué deux fois (18e et 26e) et offert la première victoire de son histoire à Dortmund dans le pittoresque et bouillant petit stade de la Alte Försterei. En deux rencontres depuis 2019, les joueurs de la Ruhr s’y étaient en effet inclinés deux fois (3-1 et 2-1).

L’ancien Lorientais et international portugais Raphaël Guerreiro a marqué le troisième but en deuxième période, en jouant du bout un pied un ballon mal repoussé par le gardien adverse (3-0, 71e).

Faux pas

Ce succès de Dortmund, acquis avec maîtrise, fait suite à une humiliation à domicile la semaine dernière contre Leverkusen (2-5). Une illustration de la saison chaotique du BVB.

Incapable d’aligner trois victoires consécutives depuis octobre, toutes compétitions confondues, l’équipe du coach Marco Rose donne des sueurs froides à ses supporteurs, en alternant sorties réussies et effondrements inexplicables.

Eliminée de la Ligue des champions dans un groupe tout à fait à sa portée, la formation de la Ruhr a également été éjectée de la coupe d’Allemagne par St Pauli, une équipe de deuxième division.

Le Bayern n’est pas non plus à l’abri des faux pas, comme l’a montré sa défaite surprise samedi contre le promu Bochum. Menés 4-1 à la pause, les champions d’Allemagne n’avaient plus encaissé quatre buts lors d’une première période depuis… 1975.

Mais Dortmund n’arrive pas à tenir le rythme du “Rekordmeister”, et s’irrite de la comparaison permanente avec le Bayern, entretenue par certains commentateurs impatients de voir enfin Munich chuter, après neuf titres consécutifs.

“On veut se concentrer sur nous-mêmes, on l’a dit cent fois”, a dit dimanche Marco Reus sur Sky après la victoire, en contenant poliment une certaine exaspération, “il faut qu’on pense à la stabilité dans notre performance, mais ne nous posez plus la question du Bayern, s’il vous plaît”.