Allemagne: Dortmund chute, Francfort et l’Union Berlin suivent

La joie du milieu de terrain Marco Richter, après avoir marqué à domicile le 3e but de l’Hertha Berlin face au Borussia Dortmund, lors de la 17e journée de Bundesliga, le 18 décembre 2021
/ © 2021 AFP

L’Eintracht Francfort et l’Union Berlin ont suivi le rythme en s’imposant 1-0 contre Mayence et Bochum, contrairement au Borussia Dortmund, battu 3-2 par le Hertha Berlin, et à Leipzig, qui a rechuté face à l’Arminia Bielefeld 2-0 samedi lors de la 17e journée de Bundesliga.

Le BVB s’est écroulé à Berlin et laisse filer le Bayern Munich, en tête avec neuf points d’avance après sa victoire écrasante vendredi contre Wolfsburg (4-0).

Comme souvent, les Jaunes et Noirs ont été plus inspirés offensivement que défensivement. Tout proche de concéder l’ouverture du score à plusieurs reprises, le Borussia a pris la marque grâce à Julian Brandt, servi bien malgré lui par le défenseur du Hertha Maximilian Mittelstädt (31e).

Mais les hommes de Marco Rose se sont compliqué la tache dès le début de la seconde période : lancé en profondeur, Ishak Belfodil a pris de vitesse Axel Witsel avant de glisser le ballon sous Marwin Hitz (51e).

C’est ensuite Marco Richter qui a enterré les espoirs du BVB, en décochant une frappe à l’entrée de la surface, presque sans élan, qui s’est logée dans la lucarne (57e), puis en punissant une relance ratée de Brandt (69e).

La réduction du score de Steffen Tigges (83e) n’a rien changé, et voilà Dortmund largué dans la course au titre.

En s’imposant sur la plus petite marge, Francfort est resté dans le bon wagon (5e), tout comme l’Union Berlin (6e). Les deux équipes ne pointent qu’à un point de Leverkusen (3e), qui jouera dimanche.

Leipzig friable

Un peu plus loin au classement, Leipzig a rechuté sur sa pelouse face à l’Arminia Bielefeld, pourtant avant-dernier avant le match. Depuis l’arrivée de l’Allemand Domenico Tedesco le 9 décembre, intervenue quelques jours après le limogeage de Jesse Marsch, le RB avait obtenu une victoire éclatante face à Mönchengladbach (4-1) puis un nul à Augsburg (1-1).

Cette fois-ci, rien n’y a fait pour Leipzig, qui a perdu dès la septième minute son meneur de jeu Emile Forsberg, sorti sur blessure.

Dans son stade toujours vide à cause des restrictions liées au Covid-19, les hommes de Tedesco ont dominé en première période mais ont été maladroits.

Ce qui devait arriver arriva : Bielefeld a puni le repli défensif presque inexistant de Leipzig en ouvrant le score par Janni Serra, du bout du pied (57e).

L’exclusion de Fabian Klos pour une vilaine semelle sur Willi Orban (70e) aurait pu relancer Leipzig.

Las, l’Arminia a doublé la mise juste après par Masaya Okugawa, en profitant d’une nouvelle perte de balle coupable d’Amadou Haidara à 25 mètres puis d’un marquage encore une fois lâche (75e).

De son côté, le Borussia Mönchengladbach a laissé échapper la victoire dans les derniers instants contre Hoffenheim (1-1) : Kevin Akpoguma (90e+3) a répondu à Breel Embolo (35e) et permis au TSG de conserver sa quatrième place au classement (28 points).