Allemagne: Décimé par le Covid, le Bayern s’incline à domicile

Le défenseur du Bayern Munich, Niklas Suele, l’entraîneur Julian Nagelsmann et le milieu de terrain Paul Wanner, après la défaite à domicile, 2-1 face au Borussia Moenchengladbach, lors de la 18e journée de Bundesliga, le 7 janvier 2022
/ © 2022 AFP

Neuf joueurs touchés par le Covid, le huis clos, la neige sur Munich… C’était un peu trop pour le Bayern vendredi, qui s’est incliné à domicile 2-1 contre sa bête noire Mönchengladbach, pour la 18e journée de Bundesliga, malgré un nouveau but de Robert Lewandowski.

Avant les matches du week-end, les Bavarois restent en tête avec neuf points d’avance sur le dauphin Dortmund. Mais ce dernier peut se rapprocher s’il prend des points samedi sur la pelouse du 6e, Francfort (18h30).

Mönchengladbach, qui avait provoqué en octobre la sensation de la saison en sortant le “Rekordmeister” de la coupe d’Allemagne sur le score de 5-0, a donc répété l’exploit, grâce à Florian Neuhaus et Stefan Lainer. Au match aller en août, les “Poulains” avaient déjà contraint les stars munichoises au nul 1-1.

A leur décharge, les Bavarois ont dû faire face une situation plus qu’exceptionnelle. L’entraîneur Julian Nagelsmann n’a pas eu le choix: privé au total de 12 joueurs de son effectif pro, il a bricolé une équipe avec les rescapés, certains sans temps de jeu, d’autres juste de retour d’une longue absence, comme Joshua Kimmich, qui n’avait plus joué depuis le 6 novembre après des quarantaines consécutives.

Seule l’attaque avait fière allure, avec Thomas Müller, Robert Lewandowski, Serge Gnabry et Jamal Musiala.

Mais le banc de touche était une sélection baroque des huit meilleurs joueurs de champ de la réserve et des U19.

“Pas un cluster”

Oliver Kahn, le patron du club, a mis sur le compte de la fatalité l’hécatombe de cas positifs: “Avant Noël, nous avions renforcé nos mesures de prévention contre le Covid, a-t-il assuré, et ce qui se passe actuellement n’est pas un cluster au sein de l’équipe, ce sont des joueurs qui sont revenus contaminés de leurs vacances d’hiver”.

Les champions en titre sont pourtant bien entrés dans le match, et Lewandowski a ouvert le score dès la 18e minute d’un tir imparable de 15 mètres, après avoir éliminé son défenseur d’un somptueux contrôle orienté en pleine course.

Mais Mönchengladbach a peu a peu pris le contrôle, et a été récompensé par deux buts avant la pause. L’international Florian Neuhaus a égalisé (27e) suite à une mauvaise défense collective du Bayern. Et Stefan Lainer a logiquement donné l’avantage au Borussia d’une tête décroisée sur corner (2-1, 31e).

Le Bayern, nettement plus agressif en deuxième période, a eu plusieurs occasions d’égaliser. Lewandowski a touché le poteau (45e+2), puis la transversale (62e), avant d’échouer sur le gardien Yann Sommer (78e), tout comme Müller (59e) et Kimmich (60e).

Un record a par ailleurs été battu à l’Allianz Arena: Paul Wanner, qui a fêté ses 16 ans le 23 décembre, est devenu vendredi le plus jeune joueur de l’histoire du Bayern Munich engagé en Bundesliga.

Il est entré en jeu à la 75e minute, à 16 ans et 15 jours, battant très largement le record de jeunesse de Jamal Musiala, qui avait débuté sous le maillot du “Rekordmeister” à 17 ans et 115 jours. Le record en Bundesliga appartient à Youssoufa Moukoko (Dortmund), qui a fait ses débuts à 16 ans et un jour en 2020.