L’ancien gardien de but de l’équipe d’Allemagne de l’Ouest, Hans Tilkowski, à Dortmund, le 31 juillet 2016
/ © 2020 AFP

L’ancien gardien de but de l’équipe d’Allemagne de l’Ouest Hans Tilkowski, qui avait encaissé le “but fantôme” au Mondial-66 contre les Anglais, est décédé à l’âge de 84 ans, a annoncé lundi sa famille à l’agence sportive SID, filiale de l’AFP.

Le vice-champion du monde de 1966, mort des suites d’une longue maladie, restera surtout connu pour l’affaire du “but fantôme”, l’un des plus controversés de l’histoire du football, lors de la finale de la Coupe du Monde perdue 4-2 en prolongations contre l’Angleterre, un match qui fait toujours causer en Allemagne.

Alors que l’Angleterre et l’Allemagne de l’Ouest disputent la 11e minute des prolongations et que le score est de 2-2 ce 30 juillet 1966, la frappe de l’attaquant anglais Geoff Hurst frappe la barre transversale du but de Tilkowski puis rebondit au sol.

Devant ou derrière la ligne? Malgré les protestations des joueurs allemands, l’arbitre suisse, après avoir pris l’avis formel de son assistant, accordera le but qui mènera au triomphe des Anglais.

La polémique reste entière jusqu’à aujourd’hui sans que les spécialistes n’arrivent à s’accorder sur le fait que oui ou non la balle a vraiment franchi la ligne.

L’événement a tellement marqué les esprits en Allemagne et en Grande-Bretagne qu’il est entré dans le langage courant: un “Wembley-Tor” en allemand (littéralement but de Wembley) est un but dont la validité est difficile à déterminer et prête à polémique, tandis que l’évocation en Angleterre de “l’arbitre russe”, en référence à l’arbitre assistant qui a validé le but, l’Azéri Tofik Bahkramov, est synonyme de décision controversée.

Ce but aura traumatisé Hans Tilkowski qui avait du mal à évoquer cet épisode douloureux: “Je mourrai avec la certitude que le ballon n’était pas entré !”, avait-il déclaré.

Sa carrière internationale s’achèvera en 1967 après 39 sélections, à seulement 31 ans.

Issu d’une famille de mineurs, il a remporté la Coupe d’Allemagne avec le Borussia Dortmund en 1965 avant de décrocher la Coupe des Coupes l’année suivante face à Liverpool.

Par la suite, il a mené une carrière d’entraîneur, notamment au Werder Brême et au FC Nuremberg.